Décoder ses émotions: facile avec les couleurs !

Les tempêtes émotionnelles de nos enfants nous laissent souvent pantois et pourtant, quelle bénédiction de pouvoir exprimer ses émotions ! Combien d’adultes se retranchent derrière un mur d’impassibilité pour un jour s’écrouler ? Accueillir une émotion, parvenir à l’identifier et comprendre le ressenti qui y est associé (l’expression physique de cette émotion), c’est le travail de toute une vie d’adulte quand on ne l’a pas appris dès l’enfance.

Pour moi, c’est la clé de la construction de mon enfant. S’il se met en colère, c’est qu’une émotion forte l’anime et qu’un besoin n’est pas satisfait. A moi de l’accepter, même s’il se roule par terre en rue (et qu’on estime que mon fils est mal élevé) ! Un enfant « ne fait pas une colère, il est en colère » (Catherine Gueguen). C’est à l’adulte d’identifier cette émotion, de la nommer avec lui et de trouver ensemble la meilleure manière d’y répondre. D’autant qu’avant l’âge de 5/6 ans, l’enfant n’est pas en mesure de contrôler ses émotions ni même d’en comprendre la cause. En effet, jusqu’à 15 mois et durant les premières années de la vie, le cerveau reptilien (dit archaïque) prédomine chez l’enfant. Le cerveau émotionnel (limbique) ne sera mature que vers l’adolescence.

Verbaliser ensemble un ressenti permet donc de désamorcer une situation émotionnelle forte. L’enfant se reconnecte à la réalité.

Un échange peut alors s’installer.

Quel support pédagogique pour les tout-petits ?

Dans cette optique, j’ai longtemps réfléchi à une manière simple et ludique d’aborder la thématique avec notre fils. Et puis, au détour d’une conversation de Noël, ma douce cousine Laure me vante les bienfaits d’un livre, La couleur des émotions (Anna Llenas aux Editions Quatre Fleuves) et m’explique comment sa petite Lou rentre de l’école le soir en lui disant comment elle se sent : « Aujourd’hui, je suis sérénité, maman. » 

J’avoue que le concept du livre m’a de suite séduite ! 

Le pitch est simple : un petit personnage, multicolore et attachant, se réveille grognon avec toutes ses émotions entremêlées. Il est temps d’y mettre un peu d’ordre et d’y voir plus clair. 

5 grandes émotions sont présentées et décodées : la joie, la tristesse, la colère, la peur et la sérénité (je ne classerais pas cette dernière parmi les émotions mais c’est un autre débat). Chaque fois que le monstre ressent une émotion, il en prend la couleur.

Simple à mettre en place avec des tout-petits car c’est très visuel !

Voici les belles animations « pop up » de ce joli ouvrage. Attention, ça risque de vous  plaire et il est très vite en rupture, précipitez-vous ici pour le commander !

 

La Joie : c’est jaune, elle brille comme le soleil. Tu te sens joyeux, tu as envie de rire !

 

La Tristesse : c’est bleu comme un jour de pluie. Tu n’as envie de rien…

 

La Colère : c’est rouge comme le feu, difficile à éteindre. Tu sens la rage en toi. Tu as envie de crier.

 

La Peur : c’est noir. Tu es effrayé au fond de toi et tu te sens vulnérable.

 

La Sérénité : c’est vert comme une feuille portée par le vent. Tu te sens calme.


Et pour aller plus loin, mettez tout ça en scène à la maison ! Quand Roman se met à hurler, il me dit qu’il est en colèèèèèère. Alors je lui propose de prendre tout ce qu’il trouve de rouge autour de lui et de l’enfermer dans un bocal, pour déplacer la colère en quelque sorte…

Pour plus d’inspiration pour détourner ce petit monstre, voici une sélection Pinterest regorge d’idées sur le sujet. 

Et sinon, comment vous vous sentez ? 😉

 

2 commentaires sur “Décoder ses émotions: facile avec les couleurs !

  1. Il est juste extra ce bouquin ! Nous l’avons depuis un bon moment et les enfants l’adorent ! Il a beaucoup aidé notre littlegirl a comprendre ses émotions lorsqu’elle se sentait submergée !!
    PS : bravo pour ton blog que j’aime beaucoup

    1. Héhé salut! 🙂
      C’est vrai qu’il est bien fichu et tellement beau que c’en devient presque un objet précieux… On a mis du temps à le trouver dans sa version pop-up en plus! On a commencé avec la version 2D qui s’est avérée vite efficace avec notre poulet, surtout pour exprimer la colère. Il a beaucoup de phases « rouges » et maintenant, il le sait!
      PS : merci pour la visite par ici 😉 Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *